rewriting.net

22/03/2005, par jmm
[ Impression | 5 réactions ]

rewriting.net avait initialement pour vocation de recenser, et publier, les versions originales (VO) d’articles de journalistes « rewrités » par leurs redactions : si le rewriting de presse n’est pas en soi condamnable -lorsqu’il s’agit d’un reformatage technique-, il vire parfois à la censure, ou presque; l’objectif est donc ici de publier, de temps à autres, de tels articles amputés (contributions extérieures bienvenues).

Par ailleurs, l’accès aux archives de nombreux sites web de presse étant soumis à paiement, il peut s’avérer intéressant, pour un journaliste, de faire usage de son droit d’auteur en vue de pouvoir republier certains de ses articles, pour mémoire, sur le web.

Occasion également de pouvoir diffuser certaines infos non retenues par les rédactions -notamment celle du Canard Enchaîné- avec lesquelles j’ai (eu) l’heur de travailler.

Share/Save/Bookmark
Et/ou suivez-moi par RSS (),
sur Twitter, ou via la newsletter :

Réf. [ Canard (Enchaîné), General, Outils - Veille, Rewriting ]
Imprimer | Répondre | Me contacter
Feed RSS des commentaires
22 016 views | Permalien | Trackback

5 Réponses a “rewriting.net”

  1. Hubert Guillaud :

    Jean-Marc se relance dans la blogosphère :)

  2. jmm :

    Mettons que depuis quelques années j’ai surtout travaillé sur SPIP, et ai beaucoup usé de listes de diffusion. Pour ce qui est des blogs, j’avais fait partie de la fine équipe de 2balles.cc, initié par Frédéric Madre -présenté dans la Petite histoire de la blogosphère de Laurent comme le « premier utilisateur francophone de Blogger« – avant de contribuer à lancer, un mois après (en mai… 2000), le blog de bUg <BR>Oth3r… mettons donc que je revienne de loin.

  3. KoZtoujours… tu m’intéresses » Si dia(b)logue n’était pas qu’un jeu de mots :

    […] Surtout, deuxième intérêt des blogs et du Net, on découvre la démarche de ce journaliste qui, sur son blog, rewriting.net, publie les versions non expurgées de ses articles, ainsi que des infos dont les rédactions n’ont pas voulu. Il l’explique lui-même plus en détail : rewriting.net avait initialement pour vocation de recenser, et publier, les versions originales (VO) d’articles de journalistes “rewrités” par leurs redactions : si le rewriting de presse n’est pas en soi condamnable -lorsqu’il s’agit d’un reformatage technique-, il vire parfois à la censure, ou presque; l’objectif est donc ici de publier, de temps à autres, de tels articles amputés (contributions extérieures bienvenues). […]

  4. rewriting.net » Les fichiers policiers ont le droit d’être “hors la loi” (jusqu’en 2010) :

    […] Fidèle à l’esprit de rewriting.net qui, comme son nom l’indique, vise entre autres à republier les versions originales, non amputées, des articles revus et corrigés par les rédactions pour lesquelles j’ai l’heur de travailler, vous trouverez donc ici-bas la VO de mon papier, avec en gras, et en barré, les passages qui ont sauté. Plus de la moitié des fichiers policiers contrôlés en 2006 par la CNIL étaient erronés […]

  5. rewriting.net » Le spam, outil essentiel du commerce électronique (Patrick Devedjian) :

    […] A propos […]

Répondre