Art is not terrorism

13/04/2005, par jmm
[ Impression | No comment ]

Le Critical Art Ensemble (CAE) a publié, entre autres, La Résistance Electronique et Mythologie du Terrorisme sur le Net, tous deux traduits par les Virtualistes en français. De saines lectures, quasi-incontournables pour qui s’intéresse à l’hacktivisme et à la guerre de l’information.

Depuis, il cherche aussi à éveiller le public aux dangers liées aux biotechnologies. En mai 2004, la femme de Steve Kurtz, membre du CAE et professeur d’Art à l’Université de New York, meurt d’une crise cardiaque dans son sommeil. La police, qui se rend sur les lieux le lendemain matin, intriguée par le matériel biotech’ présent au domicile des Kurtz, appelle le FBI, qui saisit le corps de la défunte, et place Steve en garde à vue.

Après avoir été accusé d’activités bioterroristes, Steve Kurtz encourt aujourd’hui plus de 10 ans de prison, au motif qu’il se serait procuré certains échantillons sans autorisation. Le samedi 23 avril prochain, une journée de projections/débat lui est consacrée à Confluences, dans le XXe à Paris, avec, entre autres, le film THE YES MEN, en présence d’Andy Bichlbaum, l’un des deux membres de ce collectif d’hacktivistes pourfendeur des multinationales et de l’OMC, à l’occasion des 10 ans de l’Association des Astronautes Autonomes.

Share/Save/Bookmark
Et/ou suivez-moi par RSS (),
sur Twitter, ou via la newsletter :

Réf. [ (In)sécurité, InfoGuerre ]
Imprimer | Répondre | Me contacter
Feed RSS des commentaires
4 749 views | Permalien | Trackback

Répondre