Une machine qui marche au doigt et à la lessive

04/05/2005, par jmm
[ Impression | 3 réactions ]

Présentée à l’occasion de la journée mondiale de la femme, la « Te Toco » (en espagnol, « à ton tour », en VF) est une machine qui veut obliger monsieur (ou madame, ou les mômes) à participer, à parité, aux tâches ménagères; en l’occurence, laver le linge.

Pour cela, un capteur biométrique installé sur la machine enregistre les empreintes digitales des différents préposés à la machine à laver, qui ne pourra être allumée deux fois de suite par la même personne, obligeant (soit-disant) les autres membres du foyer à mettre la main à la pâte (enfin, le doigt sur le capteur, pour commencer).

A ceci prêt que, comme le note l’Atelier, le capteur ne réagit qu’à l’allumage de la machine, pas à son remplissage, ni au fait de la vider… et qu’il suffit de le débrancher pour le désactiver. En attendant, le foyer est fiché, et trouve ça drôle.

La preuve : l’un de ses concepteurs propose qu’en cas d’absence d’un des préposés, « je suggère que celui qui s’absente laisse l’un de ses doigts à domicile. L’auriculaire, par exemple, dont on ne se sert pas tellement« .

Dans le même genre, mais en moins drôle, le n°22 de CQFD rapporte que, confrontés au fichage de leurs empreintes digitales aux frontières de l’Europe, certains réfugiés se mutilent effectivement le doigt à l’acide, au couteau et à la lame de rasoir.

Share/Save/Bookmark
Et/ou suivez-moi par RSS (),
sur Twitter, ou via la newsletter :

Réf. [ (Cyber)surveillance, Bug (Brother) ]
Imprimer | Répondre | Me contacter
Feed RSS des commentaires
4 894 views | Permalien | Trackback

3 Réponses a “Une machine qui marche au doigt et à la lessive”

  1. Lyza :

    I feel so much happier now I undretsnad all this. Thanks!

  2. xhzqxsght :

    AT9t6G vzogvihfvvvc

  3. jwghhhnew :

    V1sj2U wbonlimwxilp

Répondre