Tina Kieffer, « dont l’humanisme n’est plus approuvé »

16/05/2006, par jmm
[ Impression | 6 réactions ]

« Marie Claire s’engage, raconte, dénonce et soutient les femmes« … mais pas forcément les journalistes de Marie Claire.

Marie Claire s'engageA l’occasion de la journée de la femme, Marie Claire lançait la rose Marie Claire, une opération humanitaire au profit de la scolarisation des petites filles.

Si la moitié du prix des roses (qui portent donc le nom du magazine et ont été lancées à grands renforts d’échanges marketing et autres publi-rédactionnels) sera reversée à deux associations, il se trouve que l’une des deux, dans un objectif de transparence fort louable, précise que son « Président est nommé pour toute la durée de vie de l’association« , le président en question n’étant autre que Tina Kieffer, directrice de la rédaction de Marie Claire. Autre signe de tant de vertus humanitaires, le nom de domaine la-rose-marie-claire.org ne renvoie plus vers l’opération en question, mais vers la Une de Marie Claire.

Pour Acrimed, le SNJ (Syndicat National des Journalistes) et le SNJ-CGT, le « mélange des genres: aide humanitaire, journalisme de connivence, promotion de la marque Marie Claire et de sa directrice de rédaction » et le côté publicitaire de la chose sont d’autant plus malvenus qu’au même moment, une journaliste, grand reporter depuis vingt-deux ans, venait d’être licenciée « de manière brutale, pour l’exemple, à la suite d’une action collective émanant de huit journalistes qui dénonçaient de graves dysfonctionnements » au sein de la Marie Claire qui, « en sacrifiant aux intérêts des annonceurs, a fini par priver les journalistes de leur liberté au bénéfice des chargés de communication et des publicitaires« .

La rose Marie ClaireQuelques jours plus tard, le Groupe Marie Claire diffusait un communiqué de presse confondant : la provenance des roses n’ayant pas été contrôlée, Marie Claire s’y engage à vérifier qu’elles n’ont pas été conditionnées par de petites filles exposées de façon « prolongée aux pesticides et fertilisants (entraînant stérilité des femmes et malformation foetale)« .

En attendant, « Tina Kieffer, la directrice de la rédaction de Marie Claire, dont l’humanisme n’est plus approuvé » (sic), prépare déjà « avec enthousiasme l’opération de communication humanitaire intégrale 2007« …

Reste à savoir qui, de l’humanitaire de Tina Kieffer, ou des sept journalistes contestataires de Marie Claire, va le plus, et le mieux, sentir la rose dans cette affaire.

L’intégralité du mail en question :

Objet: Maintien de l’opération « La rose Marie Claire »

Le groupe Marie Claire a décidé de mener jusqu’à son terme l’opération « La rose Marie Claire » en faveur de la scolarisation des petites filles du monde entier. En effet, de nombreuses associations « écologistes » et quelques bloggers ont soulevé la question de la provenance des roses que nous avons mises en vente.

Le magazine Marie Claire, toujours à la pointe du combat des femmes, ne peut en aucun cas cautionner les conditions de travail inhumaines dans lesquelles des fleurs sont produites dans certains pays: travail des enfants, exposition prolongée aux pesticides et fertilisants (entraînant stérilité des femmes et malformation foetale), appauvrissement des ressources en eau…

Parmi toutes les fleurs que le Groupe Marie Claire a mises en vente, seul le lot estampillé Max Havelaar a fait l’objet d’un contrôle éthique des condition de production. Marie Claire s’engage à commanditer une enquête indépendante sur la provenance géographique et les conditions de production du second lot: celui ayant transité par la Hollande.

Les hasards de la programmation audiovisuelle ont voulu qu’un documentaire « Les années Marie Claire », soit diffusé sur France 2, simultanément à notre généreuse opération « La rose Marie Claire ». Cette coïncidence -soulignée par des groupes média concurrents-, a pu apparaître comme un plan de communication destiné à relancer les ventes du magazine.

Tina Kieffer, la directrice de la rédaction de Marie Claire, dont l’humanisme n’est plus approuvé, prépare avec enthousiasme l’opération de communication humanitaire intégrale 2007, qui, nous en sommes certains, déclenchera autant de relais presse que l’édition 2006.

Share/Save/Bookmark
Et/ou suivez-moi par RSS (),
sur Twitter, ou via la newsletter :

Réf. [ Canard (Enchaîné), InfoGuerre ]
Imprimer | Répondre | Me contacter
Feed RSS des commentaires
11 361 views | Permalien | Trackback

6 Réponses a “Tina Kieffer, « dont l’humanisme n’est plus approuvé »”

  1. bert :

    Ni lue, ni approuvée…

  2. Pierrette :

    Bonjour, J’ai suivi avec attention l’émission de M. Drucker dans laquelle Tina Kieffer parlait de son combat pour l’éducation des petites filles dans le tiers monde. Bravo à elle et je souscris totalement. Mais je tenais à vous dire qu’il y a, sauf erreur de ma part, une grosse faute de français dans le titre de votre blog : j’aurais écrit « Tina Kieffer, dont l’humanisme n’est plus A PROUVER » et non pas « approuvé ». Une correction s’impose car cela nuit à l’article de soutien pour ce beau combat. Merci d’y veiller rapidement.

  3. Lapaz :

    Après avoir vu les femmes journalistes sur France 2 dans l’émission Vivement dimanche, je voulais participer à l’action : une rose pour une petite fille.
    J’ai cherché sur internet où trouver cette rose et suis tombé sur cet article qui m’a déçu quant à la sincérité de Tina Kieffer sur le bien fondé de cette opération.
    Aussi, je suis perplexe et ne sais plus si oui ou non je vais chercher la rose Marie-Claire.
    Cette opération est-elle sérieuse ou ne sert-elle qu’à la publicité de la journaliste et de son journal ?
    Aurore Lapaz

  4. Rose :

    Cette opération est une vaste mascarade pour se donner bonne consciense; Le groupe Marie-Claire a des conduites odieuses avec ses propres journalistes, les partenaires de l’opération du style Caroll International idem.
    Aider des petites filles dans des pays lointains et cracher au visage des femmes que l’on cotoient chaque jour, quelle est la logique ? C’est un comportement minable et des milliers de roses ne pourront rien y faire

  5. pascale :

    bonjour –
    comme Aurore je me pose ce matin la question ? acheter cette rose ou non ? en fait j’ai tout de même envie de le faire car la cause me semble bonne – jeter le bébé avec l’eau du bain ? peut-être pas après tout… car toutes les femmes sur le plateau de Drucker m’ont paru sincères – mais tous les avis à ce sujet m’intéressent et je continuerai de les lire ; j’ai d’ailleurs une question : quelqu’un connaît-il une ONG qui défende cette cause ? je pourrais ainsi faire un don en direct !
    merci

  6. MBERI :

    BONJOUR

    COMME VOUS J AI VU VIVEMENT DIMANCHE MOI MEME J AI UNE ASSOCIATION QUI DEFEND LA
    LA MEME CHOSE DANS UN PAYS D AFRIQUE MAIS MALHEURESEMENT LES PETITES ASSO ILS ONT JAMAIS DE FINANCEMENT POUR POUVOIR POURSUIVRE LEURS IDEES POUQUOI C EST TOUJOURS LES MEMES QUI PEUVENT AVOIR DES AIDES ?

    MECI

Répondre