Ce que vous ne lirez plus ici / mise à jour RSS / mes 2 nouveaux blogs

28/02/2009, par jmm
[ Impression | 4 réactions ]

L’an passé, j’étais tout fier : j’ouvrais tous les matins les portes du Monde(.fr). Je devais certes me réveiller à 4h du matin, mais je prenais aussi mon pied à effectuer une revue de presse internationale pour le journal le plus lu de l’internet francophone.

Abonnez-vous !Cette année, LeMonde.fr me propose de « surveiller les surveillants« , et de chroniquer la montée en puissance de la société et des technologies de surveillance -sujets sur lesquels j’enquête depuis maintenant près de 10 ans-, en mode blog, là : bugbrother.blog.lemonde.fr (ou bugbrother.net) .

Au vu du nombre de paranos qui voient des délinquants/suspects/méchants partout, il y a effectivement plutôt de quoi s’« amuser », si j’ose dire… D’autant qu’aux Big Brother Awards, on a l’habitude de rire (« jaune« , forcément) de ceux qui surinvestissent et capitalisent sur la « paranoïa » des « honnêtes gens« .

Dites, vous pourriez rajouter le fil RSS de bugbrother.blog.lemonde.frà la +- longue liste de ceux que vous suivez déjà ?

Vous pouvez cela dit, et aussi, décider de me suivre sur Twitter, où je signale et « balance » les billets et articles que je publie deci-celà (et notamment sur InternetActu), mais aussi et surtout ceux qui ne sont pas de moi, mais qui me font rire (« jaune« , forcément), et qui m’ont accessoirement valu d’être classé récemment dans le « Top 10 » de BienBienBien.net des utilisateurs français de Twitter.

Signe de l’intérêt de Twitter : je ne m’y suis mis qu’en octobre dernier, et 350 personnes ont déjà à ce jour décidé d’y suivre mes micro-billets, alors que rewriting.net, créé il y a près de 4 ans maintenant, n’est suivi « que » par +- 350 personnes également.

Il faut dire, aussi, que je publie bien plus sur Twitter (cf la short-list des petits « t » bleus, à droite de cet écran) que je ne le fais ici. Sur bugbrother.net, le rythme sera plus léger, de l’ordre de 2-3 billets par semaine.

Pour vous abonner, il vous suffit de cliquer sur le bonhomme qui lit en orange (pour le blog@lemonde.fr), ou le « t » bleu (pour Twitter –explication, et mode d’emploi).

Abonnez-vous !

Sur rewriting.net (mon « chez moi »), je continuerai à publier, deci-delà, des textes ou billets d’humeur, et tout ou partie des articles qui ont été recalés, voire censurés, dans les médias qui m’emploient.

PS : je n’avais pas annoncé plus avant le lancement de BugBrother.net, préférant repartir de zéro, et voir ce que pouvait donner le fait de bloguer pour un site comme lemonde.fr (cf les autres blogs invités), mais voilà donc ce à quoi vous avez d’ores et déjà échappé (mais que vous pouvez bien évidemment aller consulter – c’est même conseillé :-) :

Share/Save/Bookmark
Et/ou suivez-moi par RSS (),
sur Twitter, ou via la newsletter :

Réf. [ General ]
Imprimer | Répondre | Me contacter
Feed RSS des commentaires
109 574 views | Permalien | Trackback

4 Réponses a “Ce que vous ne lirez plus ici / mise à jour RSS / mes 2 nouveaux blogs”

  1. emachedé :

    Et ben…on va aller voir tout ça mais avant chtit bravo pour votre court passage sur dimanche +
    Sujet: le fameux STIC à la mise à jour douteuse. Juste après voir témoignage, le croustillant passage où la secrétaire du procureur chargée de mettre à jour le fichier constate devant les journalistes qu’il y a… un bug ! Modification prise en compte pas prise en compte…mystère!
    Magnifique de professionnalisme et révélateur sur une situation ubuesque et potentiellement dangereuse.

  2. jmm :

    Je ne savais pas que mon témoignage devait passer ce jour; quant au bug, dommage que Canal+ n’ait pu aussi parler de cet extrait de fichier que l’Intérieur avait balancé dans le rapport qu’il avait publié afin de rappeler à quel point il oeuvrait à en améliorer le fonctionnement, et la confidentialité : http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2009/01/05/il-ny-a-plus-de-donnee-personnelle-dans-le-fichier-policier-indique-les-fichiers-etaient-soi-disant-fermes-de-linterieur-episode-3/

  3. emachedé :

    Leur incompétence additionnée au manque de moyens humain et matériel font peur.
    Le premier mal intentionné venu peut faire ce qu’il veut. Incroyable.

  4. Hacker :

    Merci pour vos lectures intéressantes et bug brother, vous mettez le doigt sur ce qui est important

Répondre